Une invitation au voyage dévoyée

Vous vous souvenez tous du « voyage voyage » de desireless. La chanson a été reprise par une chanteuse belge nommée Kate Ryan. Au niveau audio, la chanson a été réactualisée façon club. Jusque là, rien de choquant.

Mais le clip nous invite à bien d’autres voyages que ceux évoqués dans la version originale. Dans la première version, les voyages invitaient à aller vers l’autre, à la découverte de son prochain, qu’il vive sur le Gange ou sur  l’Amazone. Les mauvaises langues diront que le voyage était quelque peu impulsé par les paradis artificiels. Chez Kate Ryan, on change de dimension, on est emmené dans des lieux qui sont le support de la richesse la plus extravagante, avec voiture de luxe, et piscine. Pour un peu, on se croirait dans la villa d’un grand ponte de la cocaïne.

Ce voyage- si on s’inspire un peu des propos de Séguéla- revient à dire : « si à 30 ans tu peux pas te payer une villa de plusieurs millions avec la voiture et la fille qui va avec, et bien t’as raté ta vie! » La chanteuse n’est pas en reste, puisqu’elle invite également à d’autres voyages moins spirituels à en juger par les tenues sexy qu’elle arbore. Il faut aussi reconnaitre que ce clip n’est pas le seul à véhiculer de tels clichés. Ces images finissent quand même par être intégrées par les jeunes générations.  Ce qui signifie qu’il est grandement temps de développer la formation dans l’étude de l’image et notamment des clips Heureux qui comme Ulysse a fait un long voyage, mais encore faut-il savoir de quel voyage il s’agit. Reste à souhaiter que l’agence de voyage Kate Ryan connaisse la crise.

La reprise de Kate Ryan

La version originale de Désireless (moins coke et bien plus pétard notamment au niveau capillaire)

Je reviendrai peut-être sur d’autres clips de Kate Ryan aux significations bien gênantes et qui devraient faire hurler les féministes qui ne luttent pas assez au machisme latent présent dans ce genre de clips.

  1. mookiefl, THE VOYAGE OF LIFE: YOUTH by Thomas Cole, Juillet 28, 2007, Flickr, http://www.flickr.com/photos/lops/935512626/. (the National Gallery of Art )

Une pensée sur “Une invitation au voyage dévoyée”

  1. Ce qui intéressant, aussi, est que tout est au ralenti. Histoire de bien marquer le cliché -l’image fixe- et, en passant, d’arriver à faire un clip de 3mn avec 1mn30 de matériel exploitable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *