Carto 2.0, la cartographie en colloque.

Signalés via liste de diffusion par Richard Peirano, les actes du colloque Carto 2.0, journée dédiée à la cartographie de l’information et au Mindmapping qui a eu lieu le 3 avril 2008, sont en ligne !
Face à la quantité d’information sans cesse croissante que les organisations sont contraintes de gérer, leur mise en scène au travers de représentations graphiques permet de mieux les appréhender et les valoriser. Intelligence économique, gestion des connaissances, apprentissage, réseaux sociaux, aide à la décision sont autant de domaines où la cartographie de l’information est de plus en plus populaire car elle permet en amont d’organiser et d’appréhender des données, puis en aval d’évaluer et de communiquer les résultats obtenus. Cette journée fut donc l’occasion de mettre en valeur le rôle majeur que peux jouer la cartographie (cartographie heuristique, cartographie mentale, cartographie conceptuelle, cartographie des connaissances etc.) dans nos sociétés dites de l’information…mais nous allons voir que ces constructions cartographiques ne résultent pas d’une invention récente.
Je vous invite par là-même à visiter Serial Mapper, le blog de Claude Aschenbrenner, membre du Conseil scientifique et pédagogique du MS. ISTE (Mastère en Intelligence Scientifique, Technique et Economique) et architecte en système d’information. J’ai particulièrement apprécié son intervention lors du colloque (« Cartographie de l’information : les meilleurs pratiques du XIIeme siècle au Web 2.0 », page 148), en ce sens qu’elle démontre que le Mindmapping, sous ses abords techno-modernistes liés à l’informatique et au Web 2.0, repose sur une conception mentale bien évidemment plus ancienne. La preuve par l’image : Claude Aschenbrenner met en regard, par exemple, la Carte des communautés en ligne, une cartographie fort récente donc…avec la Carte de Tendre, cartographie du parcours de l’Amant du XVIIe, réalisée en 1654 !

map of online communitiescarte

J’ai trouvé par conséquent le point de vue de Claude Aschenbrenner particulièrement intéressant. C’est pour ma part la première fois que je découvre une telle approche, mettant en valeur la relation intrinsèque entre conceptions mentales du passé et d’aujourd’hui.

3 réponses sur “Carto 2.0, la cartographie en colloque.”

  1. Bonjour Arnaud
    Cactus acide est un site collaboratif. Merci pour les compliments sur le nom.
    Quel type d’isomap proposes-tu?

  2. Pardon, je suis peut-être un peu distraite ou peut-être ai-je mal lu l’article, mais j’ai un gros souci avec le mot « isomap »…
    Pouvez-vous m’éclairer ?
    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *